Les bienfaits des algues comestibles

Longtemps ignorées et parfois considérées comme des nuisances, les algues s’invitent de plus en plus dans les habitudes alimentaires. Certains y voient même l’une des principales sources alimentaires du futur. Ces plantes marines riches en nutriments, sels minéraux et aux vertus médicinales parfois insoupçonnées se retrouvent très facilement aussi bien dans les mers froides que chaudes. Parti de l’Asie où la consommation d’algue est particulièrement importante au Japon et en Chine, cette culture étend rapidement sa zone d’influence en Europe. Les algues s’invitent désormais dans la préparation de plats tels que la salade, la soupe, les potages, etc. De plus en plus d’études sont également consacrées aux propriétés thérapeutiques de ces plantes dans plusieurs pathologies.

Le cas de la laitue de mer

De son nom scientifique Ulva Lactuca, la laitue de mer est une algue marine nitrophile de couleur verte de l’ordre des Ulvales et appartenant à la famille des Ulvaceae.

Ces algues comestibles sont communément appelées «laitue de mer» en raison de leur apparence et leur couleur similaires à la laitue. Une centaine d’espèces d’Ulva sont actuellement répertoriées dans le monde. Périodiquement, des espèces particulières envahissent la mer sous forme de «marées vertes» dans les eaux côtières et lagunaires eutrophisées (lagune de Venise, Chine) et créent des problèmes écologiques et économiques.

 

En Bretagne française la capacité de croissance opportuniste de la laitue de mer est associée à la prolifération dans les eaux côtières eutrophisées ou à la contamination de cultures d’algues fermées (Lahaye & Robic, 2007). La prolifération de la laitue de mer peut atteindre des proportions telles que la récolte en devient indispensable à certains endroits (Ducreux, 2010; Smetacek & Zingone, 2013). En Bretagne, 100 000 tonnes d’algues échouées sont rassemblées et éliminées chaque année. Le coût est estimé à 10-150 USD par tonne (Charlier et al., 2008).

 

Et pourtant ce légume dispose d’une valeur nutritionnelle importante. La laitue de mer est faible en calories et riche en fibres, et pour 100g de ce légume déshydraté on a:

  • 132 kilocalories d’énergie
  • 16,3g de protéines
  • 12,7g de glucides
  • 35,1g de fibres alimentaires
  • 1,8g de lipides
  • 2g de sodium
  • 2,85g de magnésium
  • 1,19g de calcium
  • 0,079g de fer
  • 0,057g de vitamine C

Source: fiche nutritionnelle CEVA

Une réserve alimentaire durable

Les algues sont traditionnellement utilisées comme légumes de mer dans les pays asiatiques mais leur consommation par les Occidentaux est marginale. Les espèces utilisées comme légumes de mer sont principalement des algues rouges et brunes. Le contenu biochimique des algues rouges marines confère une haute valeur nutritionnelle, similaire à celle des sources traditionnelles de légumes.

 

De nos jours, l’utilisation d’algues rouges en tant que sources de protéines, de pigments ou de minéraux apparaît comme une opportunité intéressante pour la valorisation d’une ressource marine. Les phycobiliprotéines, qui sont les principaux pigments photogénétiques du photosystème II dans les cyanobactéries et les rhodophytes, sont les seuls pigments d’algues hydrosolubles. Leur structure et leur fonction spécifiques confèrent un large éventail d’application. La R-phycoérythrine est l’une de ces protéines solubles et est largement utilisée comme sonde fluorescente ou colorant alimentaire en raison de sa pureté.

De nombreuses études ont par ailleurs été engagées dans le but d’exploiter le potentiel médicinal de certaines espèces comme la spiruline.

 

Conseils d’achat

Il est assez facile de se procurer ces légumes de mer frais ou séchés. Vous pouvez par exemple en trouver dans le rayon frais de certain supermarché ou même chez le poissonnier. Et compte tenu de leur teneur en sel, ces algues peuvent être conservées au frigo pour plusieurs mois. Concernant les algues sèches, elles sont souvent vendues dans les magasins bios et les épiceries asiatiques.

Les algues alimentaires sont des ingrédients culinaires très malléables et il existe une multitude de recettes dans lesquelles elles s’intègrent facilement.

 

Pour ce qui est de la spiruline en particulier et des algues utilisées en complément alimentaire en générale, les points de vente sont nombreux mais ils ne garantissent pas tous la qualité du produit. Il est donc fortement recommandé de privilégier les producteurs locaux et dont les fermes sont situées le plus loin possible de sources de pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *