Gingembre – Ses origine, ses vertus

Le gingembre, de son nom scientifique Zingiber Officinale est une plante appartenant à la famille des Zingiberaceae et originaire d’Inde. Sa très grande renommée lui vient de son rhizome principalement utilisé en cuisine et en médecine traditionnelle. Le gingembre représente aujourd’hui, l’une des épices les plus utilisées à travers le monde. En Afrique, en Asie et dans la cuisine indienne notamment, elle entre dans la composition de nombreuses recettes. En Europe, on retrouve cette épice dans le fameux ginger ale ou encore le pain d’épices.

Un petit cours d’histoire

A l’origine, les marchands arabes l’appelaient Zenj. Ce mot servait également à désigner les habitants de la côte orientale de l’Afrique où ils allaient s’approvisionner. L’utilisation de cette plante millénaire remonte à l’antiquité où elle tenait déjà une place importante dans la médecine ayurvédique. Des manuscrits datant de plus de 3500 ans mentionnent le nom de cette plante. Mais les historiens estiment que son utilisation remonterait à plus de 5000 ans.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le gingembre était un remède associé au traitement de maladies provoquées par une augmentation du Yin qui est un élément associé au froid et à l’humidité.

En Europe, le gingembre était particulièrement apprécié de civilisations telles que les Grecs et les Romains. Cette épice qui au moyen-âge était considérée comme magique et aphrodisiaque trouvait facilement sa place sur des tables aussi prestigieuses que celle du roi Henry VIII.

Une épice particulièrement appréciée

A l’instar du curcuma et de la cardamome, avec lesquels il partage la même famille, le gingembre est également une épice entrant dans la composition du curry en poudre. Sa saveur distincte ainsi que son goût piquant et prononcée en font une épice particulièrement efficace en cuisine. Il n’en faut en effet que très peu pour relever le goût d’une recette.

Le gingembre est essentiellement commercialisé sous deux formes dans les supermarchés. Il s’agit du gingembre frais et du gingembre moulu qui tous deux possèdent les mêmes vertus à quelques variations près.

Remède miracle ?

Aussi loin qu’il est possible de remonter, on prête d’innombrables vertus au gingembre : hausse de la libido, augmentation de la sensation de satiété après les repas, lutte contre le diabète de type 2, réduction des douleurs liées à l’arthrose, apaisement de nausées, perte de poids… La liste est très longue.

Attention aux effets néfastes

Bien que les éloges ne tarissent pas au sujet du gingembre, il ne s’agit en rien d’un remède miracle. Il existe, en effet, un risque d’interaction avec certains médicaments. Pour les personnes suivant déjà un traitement pour des pathologies cardiaques, l’hypertension artérielle ou encore le diabète, il est recommandé de prendre l’avis d’un médecin avant d’en consommer en supplément.

En outre le gingembre entraînant une augmentation de la production biliaire, il peut aggraver le cas d’une personne souffrant déjà de calcul biliaire ou autres problèmes liés à la vésicule biliaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *